· 

Benchmarking, c'est quoi ?

Mise à jour : juin 2024

Avec une concurrence de plus en plus présente dans votre secteur d'activité, vous ne savez pas comment les étudier pour rester compétitif ? Le benchmarking est une méthode marketing pour analyser vos performances et celles des autres marques. Dans mon article, je vous apporte des éléments pour évaluer votre marché. Mais avant cela, intéressons-nous à la différence entre un benchmarking et une veille concurrentielle.

Faire de la veille, peut être la clé su succès. Mais pour se différencier des autres marques permet de faire mieux que ses concurrents sur les médias sociaux. Effectuer le benchmarking sur les réseaux sociaux ne sert à rien. Je vous donne mes raisons.
N'hésitez pas à partager l'article sur Pinterest grâce à cette épingle.

SOMMAIRE

  1. Qu’est-ce que le benchmarking ?
  2. Qu’est-ce qu’une veille concurrentielle ?
  3. Comment faire une veille concurrentielle ?
  4. Le benchmarking sur les réseaux sociaux
  5. Quels sont les avantages du benchmarking ?
  6. Exemple d’analyse avec un coach.
  7. Mes quatre raisons d’un benchmarking inutile sur les réseaux sociaux.

 

 

 

 

 

Benchmarking : qu’est-ce que c’est ?

 

Au lancement d’un projet, il est important de repérer et d’analyser les concurrents directs présents sur le marché. Il s’agit d’effectuer un benchmarking. C’est-à-dire une étude de marché pour identifier les forces et les faiblesses de chaque marque afin d’être compétitif.

 


Cet audit permet de définir les coûts en interne comme en externe, ou entre différents établissements des entreprises telles que la vôtre. L’évaluation de l’environnement concurrentiel définit les ajustements ou les suppressions de certains secteurs pouvant être des inconvénients dans le projet.

Le benchmarking est une analyse comparative avec d'autres acteurs du marché pour s'assurer un avantage concurrentiel. Cette démarche s'opère avec l'aide de métriques spécifiques.

Benchmarking : qu’est-ce qu’une veille concurrentielle

 

Si le benchmarking est l’étude de l’environnement du marché en interne comme en externe, la veille concurrentielle s’oriente vers l’externe et l’information. Autrement dit, les marques telles que la vôtre effectuent des veilles régulièrement pour rester informer des stratégies des concurrents, des tendances, et aussi de la nouvelle réglementation.

 

Nous retrouvons ce terme de veille concurrentielle dans le marketing digitale afin de contrer les autres marques du secteur avec des stratégies de contenus à forte qualité, par exemple. Dans ce cas, il s’agit d’analyser le positionnement des concurrents sur les moteurs de recherche et sur les médias sociaux.

 

 

 

Benchmarking : comment faire une veille concurrentielle ?

 

La veille concurrentielle consiste à surveiller de près les activités de vos concurrents, à comprendre leurs stratégies, et à identifier les opportunités et les tendances du marché. C'est un aspect essentiel de votre succès en ligne.

 

Le marketing en ligne inclut la création de comptes sur les médias sociaux et la mise en place d'un site web avec un blog pour renforcer notre présence sur le net et devenir leader dans votre secteur d’activité.

Étant rédactrice web et manager Pinterest avec vbvariable®️, je mets en œuvre une veille efficace et je crée des contenus pour améliorer votre positionnement. Mes services comprennent la rédaction de supports d'acquisition et la création de visuels.

Réaliser une étude de marché dans le but de faire mieux que ses concurrents est la définition du benchmarking. Cela demande aussi de surveiller et d'analyser ses forces et ses faiblesses.
N'hésitez pas à partager l'article sur Pinterest grâce à cette épingle.

Benchmarking sur les réseaux sociaux

 

Nous savons maintenant que la veille concurrentielle sur les médias sociaux s’effectue sur les contenus à court terme.

 

Alors que le benchmarking sur ces plateformes se concentre sur l’analyse sur :

 

  • le nombre d’abonnés,
  • le type de publications,
  • les sujets abordés,
  • le nombre d’interactions,
  • le taux d’engagement,
  • le réseau social le plus performant,
  • les publicités et les partenariats,
  • les services et les produits présentés.

 

 

 

 

Les marques telles que la vôtre prennent alors la décision de changer de plan d'actions pour rester compétitif ou améliorer leurs performances. À moins qu’elles n’en tiennent pas compte. C’est ce que nous allons voir plus loin dans l’article, malgré quelques avantages.

Benchmarking : les avantages

 

Le benchmark, hors médias sociaux, apporte quelques avantages. En voici trois :

 

  • Améliore les performances : procéder à un audit permet de mettre à jour les éventuelles défaillances des marques telles que la vôtre. Et ainsi, les éliminer ou les améliorer et en faire des points forts.
  • Réduction des coûts : mettre en évidence certaines défaillances rapidement permet de réduire le budget d’exploitation ou de marketing, comme une publicité (AdWords) mal ciblée ou un service non-rentable.
  • Augmentation de la qualité : le benchmarking permet également de contrôler la qualité des offres et des services pour satisfaire au mieux les clients.
« Etre orienté produit vous conduit à décliner. Etre orienter marché vous empêche de décliner. »

 

- Boris Durisin, professeur marketing américain.

Benchmarking : exemple d’analyse avec un coach

 

Vous êtes coach en développement personnel. Vous décidez de réaliser une étude pour savoir pourquoi votre programme en ligne n’attire pas de clients. Vous récoltez les données suivantes :

  • le type de programmes en ligne de vos concurrents avec les différents modules qui les comportent,
  • le type de publicités des autres indépendants de votre niche,
  • les commentaires et les retours des clients de ces programmes,
  • vos compétences en comparaison avec celles de vos concurrents pour donner confiance à la clientèle,
  • les différentes plateformes où sont diffusées leurs publicités.


En effectuant une analyse approfondie de toutes ces données, vous élaborez un plan d’actions : vous corrigez votre programme en fonction des retours des clients potentiels et vous mettez en place une nouvelle stratégie marketing dont un parcours de vente.

Vous cherchez aussi à mettre en place un processus afin de faire mieux que vos concurrents et grappiller des parts de marché.

Surveiller la concurrence et étudier le positionnement de votre marque signifie faire du benchmarking. Mais sur les réseaux sociaux, il est important de se différencier.
N'hésitez pas à partager l'article sur Pinterest grâce à cette épingle.

Benchmarking : pourquoi ça ne sert à rien sur les médias sociaux ?

 

Bien qu’il soit important d'étudier les marques telles que la vôtre, le benchmark sur les réseaux sociaux, selon moi, n’a aucun intérêt. Je vous expose mes quatre raisons :

 

 

Être concurrent ne veut pas dire avoir la même offre

 

Si votre marché est concurrentiel, réfléchissez à une offre ou des produits afin de restreindre et de cibler une clientèle. Vous ne pouvez pas satisfaire tout le monde. En travaillant votre offre, vous allez définir un client idéal. Cette nouvelle offre et ce client idéal seront, nul doute, plus identiques à vos concurrents. Il ne sert donc à rien de les espionner !

 

 

 

Être concurrent ne veut pas dire copier

 

Créez des contenus pour répondre à votre cible. Si votre cible est identique à vos concurrents, soyez créatif et original ! En apportant votre propre expertise et un concept visuel original, votre client idéal appréciera.

Le plagiat ne vous rend pas service, car il contribue à votre mauvaise réputation (e-réputation).

 

 

 

La concurrence ne se définit pas aux nombres de followers

 

Beaucoup de marques font l’erreur de se fier au nombre d'abonnés. Parce que, selon elles, plus il y a d'abonnés et plus leur crédibilité est forte. Seul, l'engagement généré par les posts sur les médias sociaux prouve un certain intérêt.

Une marque peut vendre avec seulement cinquante abonnés contre un concurrent ne rentrant aucun chiffre d'affaires avec cent cinquante mille abonnés. (attention aux achats de followers, une technique marketing !).

 

 

 

4. La concurrence et le personal branding

 

Un concurrent qui se sentira menacé, n'hésitera pas, s'il est indélicat, à vous mettre les bâtons dans les roues et à vous construire une mauvaise réputation. Mais si vous travaillez votre personal branding avec une stratégie de storytelling, il n'y a plus de menaces externes.

Vous pouvez être sur le même marché, définir le même client idéal, la marque sera incarnée par vous ! Les clients achètent une marque et ses valeurs.

Le benchmarking est un processus afin d’analyser les performances des marques telles que la vôtre. Il permet de comparer la concurrence et le marché pour rester compétitif. Cela peut également être en interne pour limiter les coûts budgétaires. Cependant, le benchmark a des inconvénients s’agissant les comparaisons sur les médias sociaux. Les marques telles que la vôtre, sans doute, comparent beaucoup avec des données et un espace-temps incomparable, entre autres.

Et recevez des astuces sur la rédaction web et le référencement naturel. Elle sera dans votre boîte mails dès le 16 de chaque mois.


Valérie, rédactrice web et manager Pinterest - https://www.vbvariable.fr/

Article écrit par Valérie

Rédactrice Web - Manager Pinterest

vbvariable®️

 

Retrouvez-moi sur les médias :

Pinterest - LinkedIn

Écrire commentaire

Commentaires: 0