· 

Le persona marketing, le client idéal

 

Les entreprises (ou les marques) ont besoin de communiquer pour vendre les produits ou les services. A la création de l’activité, il a fallu vérifier si le marché est bien présent. Il y a de la demande, mais est-ce que les produits (ou services) correspondent à ce marché spécifiquement ? Afin de vendre mieux, il faut cibler. Avec un client idéal, un persona. Pourquoi créer un persona et comment le définir pour l’inclure dans sa stratégie d’inbound marketing ?

 

 

Pourquoi créer un persona marketing ?

 

Avant d’acheter le produit (ou le service), le client se renseigne pour savoir s’il lui correspond. Il partira à la recherche de renseignements avant de valider son achat. S’il n’achète pas, alors, il ne correspond pas à la cible de l’entreprise (ou de la marque).

 

Imaginer le client idéal pour mieux vendre s’apprête à une stratégie marketing. Le client idéal est le persona. Une cible imaginaire, mais réaliste qui va aider à construire un storytelling autour du produit (ou du service) afin d’attirer les bonnes personnes.

 

Identifier les besoins du persona permet d’adapter le bon message. Le message sera diffus sur tous les canaux : sites/blogs, réseaux sociaux, newsletters, livres blancs, etc. Le but étant d’attirer l’attention du client dans un premier temps et ensuite le fidéliser.

 

Pour convaincre le client idéal, il faut lui raconter une histoire, son histoire en créant de l’empathie. Il saura rassurer par la solution que l’entreprise (ou la marque) lui fournira, car elle sera à l’écoute de sa douleur. Le persona restera le personnage principal tout au long de la stratégie marketing du produit (ou du service).

 

Ce persona peut évoluer en prenant en compte l’évolution de sa vie, ou tout simplement, parce que la marque a évolué et propose d’autres produits (ou services).

 

 

 

Comment définir un persona marketing ?

 

Pour identifier les besoins du client idéal, il faut partir aux renseignements. Les éléments qui feront le profil du persona sont :

 

  • sa carte d’identité : son âge, son genre, son milieu social, son métier,
  • ses centres d’intérêts, ses habitudes,
  • ses attentes, ses questionnements autour du produit ou du service,
  • son avis sur votre offre,
  • ses réseaux sociaux favoris,
  • les mots-clés de sa propre recherche.

 

On retrouve ces renseignements dans les différentes statistiques des canaux sociaux. Ces données renseignent (encore) beaucoup afin de personnaliser les messages. L’entreprise (ou la marque) peut également réaliser des sondages, comme quand elle a fait une étude de marché. Mais les sondages seront plus ciblés.

 

La communication prendra en compte toute cette prospection en trouvant une solution à la douleur de cette cible. La solution étant une réponse anticipée à la demande du client idéal. Ainsi, le client saura si le produit (ou service) est fait pour lui.

 

Prenons l’exemple d’un jeune auteur qui s’apprête à publier son premier roman. Il fait ses débuts sur le réseau social Instagram.

Pour mieux comprendre ses utilisateurs, aujourd’hui ses abonnés, il va poser des questions en story. Selon les réponses, il connaîtra les attentes de son audience, de son client idéal. Vient alors le moment de créer un storytelling autour de ces attentes en développant ses arguments.

 

 

 

Avant de vendre un produit ou un service, les entreprises (ou mes marques) communiquent via les différents canaux : les sites web, les blogs, les réseaux sociaux, etc. Pour construire une histoire autour du produit (ou du service), elles doivent imaginer le persona marketing qui est le client idéal. Idéal pour acheter. Pour le cibler, il faut être attentif à plusieurs critères qui le définissent, telle son identité ou encore ses habitudes. Ainsi, le bon message sera diffusé pour l’attirer et le fidéliser ensuite.

Écrire commentaire

Commentaires: 0